KIRO REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO/KIPUSHI

APERCU HISTORIQUE DU MOUVEMENT KIRO AU CONGO DEMOCRATIQUE :
DES ORIGINES A NOS JOURS
            Historique du mouvement Kiro revue et amplifiée
            Le mouvement Chiro (Kiro) est un mouvement de jeunes catholiques qui a vu le jour en Europe. Il s’implanta au Congo démocratique précisément à Lubumbashi par des moines salésiens de Don Bosco parmi lesquels le R.P Joseph Jean-Baptiste STERCK en 1947. Cependant, ses démarches pour la création d’un groupe Kiro auprès de Mgr Jean-Félix DE HEMPTINE, débutèrent en 1946. Il met sur pied le premier groupe Kiro avec les élèves externes les plus réceptifs du collège. Après l’élaboration d’un programme expressif de l’esprit Kiro, une première excursion sera effectuée à LUKUNI, le 17 novembre 1947. Ainsi naquit le vigoureux mouvement Kiro ayant enrichi tout le Katanga et le Congo avec le premier groupe lancé au collège Saint François de Sales (Imara). L’amour envers les enfants et le dynamisme feront du Révérend Père Joseph Jean-Baptiste STERCK, le pionnier du Kiro Congo.
            Le Révérend Père Joseph Jean-Baptiste STERCK est né le 12 décembre 1918 de son père Franc STERCK et de sa mère Alphonsine DEJAGHER à MEERE, dans la Province orientale de Flandre, en Belgique. Il est décédé le 22 septembre 1992 en Belgique.
            Le mouvement Kiro est une adaptation moderne de la méthode d’éducation ancienne de l’Eglise catholique et une présentation moderne du « PATRO ». Depuis plus d’un siècle, le Patro a été une méthode parascolaire la plus adaptée aux jeunes.
            Frappé par la misère ouvrière née de l’exploitation capitaliste du 19ème siècle, l’Abbé Lyon CHEVRIER (1826-1879) et le moine Allemand KOPLING s’engagent à réaliser une œuvre sociale à l’image de Don Bosco qui demeure grand pionnier militant en faveur de l’encadrement de la jeunesse. Son système reste encore actuel dans les méthodes d’éducation des jeunes.
            Don BOSCO et B. GARELLI ont encadré un grand nombre de jeunes gens venus de différentes paroisses. Au cours de ce travail, il forgea le premier règlement du patronage, mais l’organisation effective fut encore balbutiante. Cette organisation embryonnaire prévoyait des enfants recrus de huit ans, des pacificateurs et des juges. De plus, ces moniteurs chargés des prières communes, la commission d’organisation des jeux et les secrétaires archivistes assuraient l’essentiel de l’œuvre du patronage.
            Le patronage s’éclot en Belgique, l’Eglise catholique vit dans une jeunesse spirituellement bien formée, arme efficace de lutte. Son effort ultime consistera à développer le patronat, devenu désormais un besoin infantile doté des groupes des théâtres, des salles de gymnastique, des fanfares, des caisses d’épargnes... La direction pratique était assurée par l’autorité paroissiale. Les années vingt enrichiront le mouvement de la règle allemande, ponctuée de l’administration de la nature, des chants et des danses.
            Tous ces acquis accélèrent le rythme du mouvement novateur au sein du patronage en général. Notons quelques grands novateurs du mouvement: l’Abbé MAUQUOI et Raoul de LAGRANGE de Wallonie.
            Voici les grandes dates et les événements qui ont marqué l’histoire du mouvement Kiro de 1939 à nos jours :
En 1939, l’Abbé CHYMANS, aumônier des Patro lança le premier mouvement d’adaptation, la même année salua la fondation de la ligue de patronage Flandre. Une année plus tard, l’Abbé, VANHOEBROECK lança la première structure organique et méthodique de la CHIROJEUD.
Le dynamisme du mouvement Chiro provoqua son expansion rapide après la seconde guerre mondiale. Sous l’impulsion de l’Abbé PEETERS A.F., le Chiro (Kiro) devint un cadre familial revêtant l’idée d’une communauté autour du Christ.
1947: Naissance du premier groupe au collège St François des Sales à Elisabethville (Collège Imara) ;
1949 : Premiers groupes à Luluabourg, Mweka et Kakenge
1951: Naissance du premier groupe à Jadotville, avec le R.F Georges Groot;
1953 : Parution du bulletin périodique « le pennon » ;
1954 : Editions imprimées en lingala et Tshiluba ;
1955 : Centralisation provinciale des services-Kiro au Kasaï ;
1956 : Edition d’un périodique pour les grands à Elisabethville, dénommé « Camarade ».
1957: 1ère Assemblée Nationale à Luluabourg-Kabwe: Les diocèses d’Elisabethville, Kabinda, Mweka, Sakania, (et du Burundi : Kitega et Ngozi) sont présents ;
1958 : Publication du premier numéro du Bulletin « Flamme », polycopié à Elisabethville ; 
1959 : Publication du premier périodique en Tshiluba dénommé « Bukenke». Publication du premier numéro de « Ignis » en français-Tshiluba. La situation statistique du Kiro se présente de la manière que voici : Le Kiro compte plus de 12.000 membres répartis en 74 groupes au Kasaï dont 44 groupes pour la fédération masculine et 30 pour la fédération féminine, 18 au Katanga dont 11 côté garçons et 7 groupes de filles et 4 groupes ailleurs.
1960 : 2ème Assemblée Nationale à Luluabourg Katoka : les diocèses de Doruma, Elisabethville, Kabinda, Kamina, Luebo, Luluabourg, (et du Burundi: Kitega, Usumbura, Ngozi) sont présents. C’est l’année de l’installation du Secrétariat National à Luluabourg. Autres faits à signaler : C’est l’année où Flamme et Ignis sont devenus des éditions nationales et seront imprimées. Le chartrier est édité ainsi que plusieurs autres manuels Kiro.
La situation du mouvement après la Souveraineté internationale et nationale de la R.D. Congo :
1960-1963 : Le mouvement connaît une lente croissance suite à la situation difficile que traverse le pays. De ce fait, les directions diocésaines furent créer afin de décentraliser les différents services ;
1963 : 3ème Assemblée Nationale «Cadres 63 » à Luluabourg-Katoka avec la participation des diocèses de Bakwanga, Beni, Boma, Doruma, Elisabethville, Kabinda, Kenge, Luluabourg, Mweka et Tshumbe ; Création des directions diocésaines.
1963-1967 : L’unité de la Direction Nationale est stabilisée, les directions diocésaines s’organisent et prennent leur responsabilité. Editions en français, Tshiluba, Lingala, Otetela, Swahili, etc. Les Périodiques régionaux en langues différentes sont publiés. L’élaboration des brochures techniques par section d’âge. Les périodiques « Aspirant(e)s » et « Pilotes » sont édités.
1967: 20ème  Anniversaire du Kiro Congo. Des centaines de groupes dans toutes les Provinces, des dizaines de milliers de membres.
1968 : Intensification de la formation des dirigeants. Recherche de nouvelles orientations du mouvement. Le nouvel élan est vécu partout…
1969: Journée de formation interdiocésaine pour les Provinces du Kasaï et du Katanga. Participation des diocèses de Kabinda, Kamina, Lubumbashi, Luebo, Luluabourg, Luiza, Mbuji-Mayi et Sakania. L’ESPRINO (Esprit nouveau : ESPRINO) est lancé : c’est l’Africanisation du mouvement. Nouvelles éditions pour les Bakayuki, Youpi et Gen.
1970 : Rencontre nationale à Luluabourg avec la participation des diocèses ci-après : Kabinda, Kamina, Lubumbashi, Luebo, Luluabourg, Luiza, Mbandaka, Mbuji-Mayi, Mweka, Sakania, Tshumbe. C’est sous l’impulsion dynamique de son Excellence Monseigneur A. YUNGU, Président de la Commission Episcopale pour l’apostolat des laïcs ; Le mouvement Kiro a pris un nouvel élan basé sur la situation actuelle de la jeunesse de cette époque-là ; L’esprit-nouveau « Eprino » se propage parmi tous les dirigeantes et dirigeants ;
1971 : AFRO FORUM à Bukavu: Rencontre Panafricaine de mouvements de jeunes paroissiaux de la FIMCAP-AFRIQUE.
1972 : 24 Novembre, 25 ans KIRO ZAIRE. Tous les mouvements de jeunesse sont fermés et engloutis par la JMPR (Jeunesse du Mouvement Populaire de la Révolution) ;
1980 : Reprise des activités dans plusieurs groupes de Lubumbashi ; D’autres nouveaux groupes se créent ;
1986 : Rencontre interdiocésaine à Kamina : Les trois Centres, Kabinda, Kananga et Lubumbashi ont été présents ;
1995 : Rencontre interdiocésaine à Lubumbashi au monastère de Kiswishi;
1997 : Jubilé des 50 ans Kiro Congo ;
1999 : Rencontre Interdiocésaine à Lubumbashi ‘NIK’ à Emmaüs ;
2000 : Rencontre Interdiocésaine à Lubumbashi à «Vinamont» ; Rencontre Nationale (Renaître pour une Nouvelle Action Kiro) RENAK 2000 à Lubumbashi ;
2001 : Conseil National 2001 à Lubumbashi au Collège Imara et Lycée Tuendelee : Amendement des Statuts et Nomination d’une nouvelle équipe Nationale dont le chef César BAMWEPELA est Secrétaire National ;
Rencontre Nationale des Bakayuki à Musoshi -Sodimico;
 
2002 : Conseil National 2002 à Kamina : Adoption du règlement d’Ordre Intérieur du Conseil National, révision du chartrier.
Rencontre Nationale Youpi à Likasi ;
 
2004 : Conseil National à Lubumbashi chez les Pères Carmes à Taba-Congo;
Retour de Kiro Congo sur le plan International : Participation de Kiro Congo au Camp Mondial de Broederlijk Delen en Belgique et à l’Assemblée Générale de la Fimcap àBarcelone ;
 
2005 : Participation de Kiro Congo à la rencontre Internationale Vice Versa de Broederlijk Delen ;
-    Organisation du camp National à Kamina ;
-    Participation à l’Afro conférence à Bujumbura : Kiro Congo prend la Présidence de la Fimcap Afrique ;
2006 : Kiro Congo accueil et organise le Camp Mondial de la Fimcap : il y a 54 participants de 11 nationalités différentes et venant de 4 continents ;
-    Participation de Kiro Congo à l’Afro Atelier de Kigali au Ruanda (deux membres et le Président de la Fimcap-Afrique : Martin MUKADI, Odile ZAIDA et César BAMWEPELA ;
-    Participation à la sensibilisation électorale sur le vote responsable du référendum constitutionnel ;
-    Kiro Congo est observateur des élections présidentielles et législatives ;
2007 : 60 ans Kiro ; Conseil National à Mwene-Ditu : adoption des nouveaux statuts de Kiro Congo et amendement du Règlement d’Ordre Intérieur du Conseil National ;
-    Signature d’un contrat de partenariat pour trois ans avec Chirojeugd Vlaanderen (Chiro Flandre) ;
-    Participation à l’Assemblée Générale de la Fimcap (Trois membres prennent part à ces assises) ;
2008 : Rencontre de la Direction Nationale à Emmaüs ;
Atelier de formation des responsables diocésains à Cana ;
Accueil dans le cadre du partenariat de 12 jeunes de Chirojeugd à Lubumbashi ;
2009 : Voyage raté des 12 jeunes Kiro Congolais en Belgique dans le cadre du partenariat suite au refus d’octroi de visas par le Gouvernement belge ;
2010 : Conseil National à Kolwezi à Combourg au mois de janvier et mis en place d’un nouveau Bureau National doté d’une Commission de Contrôle ;
2010 : Organisation du Camp National à Kasenga en partenariat avec le Chirojeugd au mois d’août 2010 ;
2010 : Participation du Kiro Congo à l’Assemblée Générale de Munich en Allemagne. Le chef Michel YUMA et la Cheftaine Angèle KAHITE ont représenté le Kiro Congo à ces assises ;
2010-2011 : Le Bureau national du Kiro Congo connaît une crise sans précédent allant jusqu’à diviser les membres dudit Bureau avec comme retombées, le financement extérieur est coupé le 07 juin 2011 par Broederlijk Delen, BD en sigle, suite aux gabegies financières constatées à l’issu des audits externes diligentés par BD, en 2009 et en 2011 ;
2011 : Tenue du Conseil national extraordinaire au mois de mars au Centre de spiritualité Cana afin de mettre fin à la crise qui a secoué le mouvement et mis en place d’un Bureau National provisoire dont le chef national est du diocèse de Kinshasa, Gustave KALENGA, son adjoint est du diocèse de Mbuji-Mayi, Martin MUKADI, le Secrétaire Administratif est du diocèse de Lubumbashi, Blanchard MPYANA, le Secrétaire adjoint de Sakania-Kipushi, Alain MULAMBA et le Secrétaire Exécutif du diocèse de Lubumbashi, Jean de Dieu KAFINGA. Le mandat de ce Bureau est d’une année afin de décrisper la crise ;
-    Au mois de septembre, Kiro Congo est invité à participer au séminaire sur la Gestion Non Violente des Conflits, séminaire initié par BD où tous ses partenaires étaient conviés et dont l’organisation logistique, technique et financière a été confiée au Kiro Congo ;
-    Lancement des activités marquant les 65 Ans du mouvement par le Bureau Exécutif dans quelques groupes du secteur Lubumbashi, en la solennité du Christ-Roi de l’univers (Groupe Notre Dame des Pauvres de la Ruashi, groupe Don Bosco du Collège Imara, groupe Saint Pierre de Taba-Congo et le groupe Saint Martin de la Katuba) ;
2012 : Le Kiro Congo est invité aux festivités marquant les 50 ans de Fimcap à Rome au mois de mars. Mais, suite au refus d’octroi des visas, le Kiro Congo a brillé par son absence à cette fête ;
Au mois de juin, deux religieux dont un prêtre (Père Jacques BALABALA, sdb) et une religieuse (Sœur Sylvie THUMBA, sds, unité cooptée par la Direction nationale pour la comptabilité et finances du mouvement) ont représenté le Kiro Congo à la rencontre des aumôniers à Brugge en Belgique dans le cadre du cinquantenaire de la Fimcap ;
Juillet-Août 2012, participation de deux jeunes Kiro de la R.D. Congo au Camp Mondial organisé par Fimcap et NIPPAC au Paraguay. Il s’agit de Joseph MBUYU KAZADI du diocèse de Kolwezi et de Patrick DIANSONSISA N’SIMBA du diocèse de Lubumbashi ;
Du 02 au 07 octobre, tenue du Conseil d’Administration du Kiro Congo où le Bureau Exécutif a été convié pour les grandes orientations du mouvement après avoir raté l’organisation du Conseil National ordinaire prévu aux mêmes dates, suite au manque des moyens financiers ; 
Novembre 2012, Clôture solennelle des festivités marquant les 65 ans du mouvement. Une messe célébrée par l’Abbé Richard KAZADI, représentant personnel de Son Excellence Monseigneur Jean-Pierre TAFUNGA, Archevêque Métropolitain de Lubumbashi.
            Le Kiro Congo rend hommage aux pionniers qui se sont donné corps et âme et qui continuent à donner un coup de main pour que ce mouvement puisse croître et produire beaucoup de fruits. Nous pensons aux feus Révérends Piet HOMMEL, sdb, Paul SMOLDERS, sj ; aux Révérends Pères Jacques HATSON, sdb, Gaston DE NEVE, sdb, Nestor CHULU, sdb, Louis VAN DIJCK, sdb, Jacques HENKENS, salvatorien, Thierry KAHONGYA, Abbés Justin NYANGE, Marcel LWANDANDA…
Octobre 2014

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site